www.mamboteam.com
Hypersomnie idiopathique, hypersomnies centrales primaires et secondaires; somnolence, fatigue et sommeil  
Accueil arrow Le sommeil arrow Pathologies du sommeil arrow Priapisme nocturne douloureux
24-05-2017
 
 
Menu principal
Accueil
Le sommeil
Hypersomnie idiopathique
Hypersomnies secondaires
Narcolepsie avec cataplexie
Thèse de Neurosciences
Liens
Plan de Hypersomnies.fr


Image Exemple



Priapisme nocturne douloureux Convertir en PDF 

Priapisme nocturne douloureux

 

Le priapisme nocturne douloureux est un trouble du sommeil puisque celui ci a lieu pendant le sommeil du patient. Une personne souffrant de priapisme nocturne douloureux va se réveiller plusieurs fois la nuit avec une érection intense et douloureuse. Le traitement fait appel à des béta bloquants.

 

Résumé d'un poster du congrés de sommeil francais 2009

Priapisme nocturne douloureux
ABOUDA M. N CHARFI R.
Service de pneumologie Hopital des Forces de sécurité, la Marsa, Tunisie.

Les troubles sexuels font partie de la classification des pathologies du sommeil. Le priapisme nocturne douloureux est une forme obscure de parasomnie très handicapante survenant au cours du sommeil paradoxal. Nous rapportons le cas d'un patient agé de 62 ans qui présente depuis plus de 10 ans une somnolence diurne avec notion d'érection nocturne douloureuse. Dans ses antécédents on retrouve la notion de traitement par CPAP en 2004 pour syndrome d'apnées du sommeil. Le patient a abandonné la CPAP au bout de 6 mois devant la non amélioration de la somnolence et la diminution des troubles respiratoires suite à l'amaigrissement de 10 kilogrammes. Le patient a consulté en urologie ou le diagnostique d'adénome de la prostate a été retenu et le patient a été mis sous tamsulosine. En 2006 le patient a consulté en psychiatrie ou un traitement par IRS a été initié. L'évolution a été marquée par la diminution franche du nombre de priapismes nocturnes avec amélioration de la qualité du sommeil. Mais devant la perte de ses performances sexuelles le patient a décidé d'arrêter le traitement. Le patient nous consulte en 2008 pour plus de 5 épisodes de priapisme douloureux nocturne occasionnant des réveils. Ces douleurs périnales disparaissent au bout de quelques minutes ou à la marche. Une polysomnographie pratiquée met en évidence 4 épisodes d'éveils prolongés avec priapisme douloureux dont trois en sommeil paradoxal. Le patient a été mis sous béta bloquant le soir de facon discontinue avec bonne évolution clinique. Les patients présentant un priapisme nocturne douloureux consultent plus souvent en urologie et en psychiatrie qu'en pathologie de sommeil. Le traitement fait appelle à des agonistes dopaminergiques ou des béta bloquant.

 
< Précédent   Suivant >
 
Top! Top!