www.mamboteam.com
Hypersomnie idiopathique, hypersomnies centrales primaires et secondaires; somnolence, fatigue et sommeil  
Accueil arrow Le sommeil arrow Parasomnies arrow Somnambulisme
12-12-2017
 
 
Menu principal
Accueil
Le sommeil
Hypersomnie idiopathique
Hypersomnies secondaires
Narcolepsie avec cataplexie
Thèse de Neurosciences
Liens
Plan de Hypersomnies.fr


Image Exemple



Somnambulisme Convertir en PDF 

En anglais Sleepwalking et en français : Somnambulisme et non somnanbulisme comme j'aurai pu l'écrire avant!!!

    Les épisodes de somnambulisme surviennent en début ou milieu de nuit au cours du sommeil profond. La personne va se lever et réaliser des comportements automatiques complexes tels que marcher, ouvrir une porte...

    Lors de ces épisodes la personne semble sans expression faciale et les mouvements réalisés sont moins bien exécutés qu'en éveil. Ces comportements peuvent être assez complexe : essayer de cuisiner, faire du nettoyage, jouer de la musique et même conduire une voiture. Les épisodes durent généralement moins de 15 minutes mais peuvent parfois atteindre une heure.

    Il existe parfois un souvenir de l'épisode de somnambulisme mais généralement il ne laisse aucune trace. Les personnes peuvent parler et même faire un long dialogue mais elles ne crient jamais comme lors des terreurs nocturnes. Il existe une forte composante génétique dans cette maladie ainsi que dans les terreurs nocturnes.

    Durant ces épisodes de déambulations nocturnes, les personnes sont moins sensibles aux stimuli externes. Ainsi ils répondent rarement a leur nom et ne se réveillent que très difficilement. De plus leur réveil peut être très difficile et ils peuvent devenir agressifs.Il n'est donc pas recommandé de réveiller un somnambule. La meilleur chose à faire est d'essayer de le reconduire a son lit sans le réveiller. Au niveau des mesures a prendre lorsque l'on sait que l'on est somnambule : il faut placer des systèmes de fermeture sur les portes et fenêtres, il faut retirer tous les objets dangereux de la chambre et il faudrait aussi mettre d'épais rideaux a la fenêtre. Tout doit être fait pour éviter un accident lors d'un épisode de somnambulisme ultérieur.

 ll arrive fréquemment que le somnambulisme entraine des blessures. Aussi, en cas de somnambulisme récurrent ou en cas d'actes dangereux : essayer de sortir de chez soi ou de passer par la fenêtre, manipuler des objets dangereux... il peut être utile de recourir à un traitement pharmacologique. Par exemple l’amineptide (Survector ®), 50 à 150 mg une demi-heure avant le coucher. Mais le somnambulisme peut aussi avoir une origine épileptique (épilepsie nocturne) et dans ce cas le traitement du somnambulisme ne sera possible que par le traitement de l'épilepsie par un antiépileptique type degretole.

 

 Image ActiveImage Active

 

Dernière mise à jour : ( 14-04-2009 )
 
< Précédent   Suivant >
 
Top! Top!