www.mamboteam.com
Hypersomnie idiopathique, hypersomnies centrales primaires et secondaires; somnolence, fatigue et sommeil  
Accueil arrow Le sommeil arrow Données avancées arrow Modifications physiologiques
22-10-2017
 
 
Menu principal
Accueil
Le sommeil
Hypersomnie idiopathique
Hypersomnies secondaires
Narcolepsie avec cataplexie
Thèse de Neurosciences
Liens
Plan de Hypersomnies.fr


Image Exemple



Modifications physiologiques Convertir en PDF 

    Pendant le sommeil d'importantes modifications physiologiques vont se produire. Celles si seront différentes au cours du sommeil lent et paradoxal.

Sommeil lent

Système végétatif et moteur :

Réduction du métabolisme total, de la fréquence cardiaque, respiratoire, de la réponse ventilatoire au CO2, du tonus musculaire strié et lisse, de la pression artérielle systolique, de la température, de la motricité intestinale.
Réduction du point de réglage de la température.

Fonctions endocrines :

Réduction de la sécretion de cortisol et TSH
Augmentation de la sécretion de GH, aldostérone, testostérone, prolactine, insuline
Augmentation de la glycémie.

Fonctions cérébrales :

Activité mentale réduite ou absente, vague, errante.
Hyperpolarisation des neurones thalamocorticaux, pattern de décharge en bouffées-pause des neurones corticaux.
Neurones actifs (hypothalamus antérieur, région frontobasale, amygdale et NTS)
Réduction du métabolisme, du débit sanguin et de la température cérébrale.

Sommeil Paradoxal

 

Système végétatif et moteur :

Réduction des baro-réflexes.
Irrégularité de la fréquence respiratoire, cardiaque, de la pression artérielle.
Diminution de la thermorégulation, myosis tonique, mydriase phasique.
Erection du pénis
Inhibition motrice induite
Vasodilatation tonique, constriction phasique.

Fonctions cérébrales :

Rêves abondants
Augmentation du métabolisme, du débit sanguin, de la pression intracranienne et de la température cérébrale.
Activité synchrone hippocampique (6-8Hz)
Augmentation de l'activité cérébrale du cortex pyramidal, visuel, des neurones pédoculopontins; Pointes ponto-géniculo-occipitales (PGO)
Diminution de l'activité du raphé dorsal et du locus coeruleus.

 

 

 

 

 

 

 
Suivant >
 
Top! Top!