www.mamboteam.com
Hypersomnie idiopathique, hypersomnies centrales primaires et secondaires; somnolence, fatigue et sommeil  
Accueil arrow Thèse de Neurosciences arrow Thèse : Les hypersomnies arrow Description de la thèse
10-12-2018
 
 
Menu principal
Accueil
Le sommeil
Hypersomnie idiopathique
Hypersomnies secondaires
Narcolepsie avec cataplexie
Thèse de Neurosciences
Liens
Plan de Hypersomnies.fr


Image Exemple



Description de la thèse Convertir en PDF 

    Thésard : Cyrille Vernet

   

    Début de la thèse : Septembre 2006
En réalité elle a commencé durant mon stage de M2 : en février 2006.
Soutenance de thèse le premier Juillet 2010 à Paris

    Réglementation : La base de donnée utilisée pour cette thèse est déclarée à la CNIL 

 
 Image Exemple

 

Exposé du projet de thèse

Titre :

    Étude des hypersomnies centrales : Recherche de marqueurs cliniques, electrophysiologiques et biologiques.

 

Objectifs du projet :

    Caractériser les hypersomnies centrales

 

Méthodologie envisagée :

    Etude approfondie des résultats aux enregistrements polysomnographiques de 48 heures ; Classement des hypersomnies selon la proportion du stade de sommeil en excès, analyse spectrale au cours de la nuit et de la journée pour vérifier l’absence d’anomalies des différentes ondes lors des différentes phases du sommeil ainsi que pour vérifier la régulation homéostatique au cours de la nuit. Nous comparerons les symptômes (somnolence subjective par score d'Epworth, ivresse de sommeil, hallucination, paralysie du sommeil, typologie circadienne par l’échelle de Horne et Ostberg, fatigue, comportement alimentaire, index de masse corporelle) la structure du sommeil (temps de sommeil total, somnolence objective, fragmentation) et l’analyse spectrale entre les différentes catégories d'hypersomnie; et par rapport à des sujets contrôles.

 

Situation du projet dans le contexte international

    L'hypersomnie idiopathique est une maladie neurologique rare du sujet jeune : elle est mal caractérisée et de mécanisme inconnu. Pourtant, l'excès de production de certains stades de sommeil pourrait résulter de dysfonction centrale de différents systèmes permissifs du sommeil.

 

Bibliographie succinte

Bassetti C, Aldrich M. Idiopathic hypersomnia. A study of 42 patients. Brain 1997;120:1423-35.
Bassetti C. Narcolepsy, idiopathic hypersomnia, periodic hypersomnias. In: Culebras A, editor. Sleep disorders and neurological disease. New York: Marcel Dekker 2000:323-54.
Billiard M, Alperovitch A, Perot C, Jammes A. Excessive daytime somnolence in young men: prevalence and contributing factors. Sleep 1987;10:297-305.
Billiard M. Physiopathologie de l’hypersomnie idiopathique. Rev Neurol 2001;157:5S101-6.
Honda Y, Honda M. Idiopathic hypersomnia-review of literatures and clinical experiences on 16 Japanese cases. Nippon Rinsho 1998 ;56:371-5.
Montplaisir J, Poirier G, Decary F, Lebrun A. Association between HLA antigens and different types of hypersomnia. JAMA 1986;255:2295-6.
Nevsimalova S, Blazejova K, Illnerova H, Hajek I, Vankova J, Pretl M, Sonka K. A contribution to pathophysiology of idiopathic hypersomnia. Suppl Clin Neurophysiol 2000;53:366-70.
Roth B. An electroencephalographic and polygraphic study of narcolepsy and hypersomnia.
Electroencephalogr. Clin Neurophysiol Suppl 1982;35:411-9.
Sforza E, Gaudreau H, Petit D, Montplaisir J. Homeostatic sleep regulation in patients with idiopathic hypersomnia. Clin Neurophysiol 2000;111:277-82.
Voderholzer U, Backhaus J, Hornyak M, Hohagen F, Berger M, Riemann D. A 19-h spontaneous sleep period in idiopathic central nervous system hypersomnia. J Sleep Res 1998 ;7:101-3.
Dernière mise à jour : ( 13-01-2010 )
 
< Précédent   Suivant >
 
Top! Top!