www.mamboteam.com
Hypersomnie idiopathique, hypersomnies centrales primaires et secondaires; somnolence, fatigue et sommeil  
Accueil arrow Le sommeil arrow Sommeil particulier arrow Bébé
19-08-2017
 
 
Menu principal
Accueil
Le sommeil
Hypersomnie idiopathique
Hypersomnies secondaires
Narcolepsie avec cataplexie
Thèse de Neurosciences
Liens
Plan de Hypersomnies.fr


Image Exemple



Bébé Convertir en PDF 


    Les premières semaines, le nourrisson dort en moyenne 17 à 18 heures par jour. Ce sommeil  est indispensable, car il lui permet de parfaire sa maturation cérébrale et de développer son corps. C’est effectivement pendant le sommeil que l’organisme produit de manière optimum l’hormone de croissance. C’est aussi au cours de ces premières semaines que l’horloge interne se met en place.


Ne jamais le réveiller


    Les 3 premiers mois, c’est la faim qui réveillera le nourrisson toutes les 3 heures ou 3 heures 30. Il trouvera naturellement le sommeil  après la tétée ou le biberon. Au début, il se peut que vous ayez du mal à régler l’heure des repas ; cependant s’il dort ne le réveillez pas, même pour le faire manger ou le changer. D’une part il déteste cela, d’autre part cela nuirait à la mise en place de son rythme de sommeil . La règle : respecter ce rythme et s’y adapter, en mettant le bébé au lit dès qu’il présente des signes de fatigue (bâillements, paupières qui se ferment) et attendre qu’il se réveille de lui-même pour le nourrir.

 


La nuit de bébé et l'évolution de ces cycles de sommeil

- de 0 à 2 mois.

Certains nourrissons « font » leurs nuits dès les premières semaines, d’autres ont besoin de quelques mois. Toujours est-il que jusqu’à un mois, le nourrisson ne distingue pas le jour et la nuit, il est donc tout à fait normal qu’il se réveille le nuit parce qu’il a faim (avec un poids inférieur à 5 kilos, ses réserves énergétiques ne sont pas encore suffisantes pour qu’il « tienne » 7 ou 8 heures) ou tout simplement parce qu’il n’a plus envie de dormir. Ses pleurs nocturnes ne sont en aucun cas un caprice. En général, le biberon de la nuit disparaît tout naturellement vers 2 mois.
Le nourrisson dort par cycles de 50 minutes. Chaque cycle est composé d’une phase de sommeil agité (sommeil léger pendant lequel le bébé peut bouger, faire des grimaces, pleurer) et d’une phase de sommeil calme (sommeil profond, le bébé dort avec les yeux fermés et une respiration régulière).

- de 2 à 6/9 mois

Le cycle de sommeil passe à 70 minutes. Il est composé de 3 phases (sommeil  paradoxal, sommeil lent et sommeil lent profond).

- à partir de 4 mois

Le bébé dort 8 à 9 heures la nuit et se réveille assez tôt le matin. La matinée et l’après-midi sont entrecoupés de trois pauses sommeil. C’est durant cette période que l’enfant acquiert un bon rythme de sommeil ; en cela on peut l’aider, en laissant les volets ouverts la journée pour qu’il distingue le jour et la nuit, et en adoptant un emploi du temps régulier pour les différentes activités qui jalonnent sa journée : repas, promenade, bain

- à partir de 6 mois

Le bébé dort en moyenne 15 heures par jour, par cycle de 90 à 120 minutes. Chaque cycle étant composé des même stades que chez l'adulte.

- Jusqu'à 4 ans

il aura besoin de 12 à 14 heures de sommeil.
La sieste matinale disparaîtra vers 15-18 mois.

    Connaître le mécanisme de ces cycles permet de respecter le rythme et les besoins de sommeil du bébé. Durant les premières phases, le bébé prépare son sommeil. Il est important de ne pas le réveiller, même s’il paraît agité. De même, le coucher dès qu’il présente des signes de fatigue est essentiel pour ne pas qu’il manque le « train du sommeil » et soit obligé d’attendre le cycle suivant.


De bonnes conditions pour dormir


    Pour un bon sommeil , un environnement calme est primordial. Veillez à ne pas trop exciter le bébé avant de le mettre au lit. Le calme et la confiance de la maman influent également sur la qualité du sommeil  de l’enfant, tout comme les rituels du coucher (un dernier câlin, un bisou, une berceuse) qui sont là pour le rassurer. Il ne faut pas que l’enfant ait l’impression que l’on se débarrasse hâtivement de lui. Cependant, n’attendez pas qu’il soit endormi pour sortir de la chambre, car le bébé doit apprendre tôt à appréhender les séparations.

    Côté sécurité, les médecins sont aujourd’hui unanimes. Coucher les bébés sur le dos diminue le risque de mort subite du nourrisson, tout comme proscrire l'usage d'oreiller et de couette. Enfin, la température de la chambre doit idéalement être de 18°.

 

Ou doit dormir bébé?

    Durant les premiers temps il est préférable de faire dormir le bébé dans la chambre des parents. Cela à l'avantage de permettre une meilleur surveillance du bébé, et celui ci se sent plus en sécurité; de plus dans cette situation les parents éviteront des problèmes d'angoisse concernant le bébé puisqu'ils verront (et entendrons) que tout va bien. Mais par la suite le bébé doit dormir dans sa chambre pour que les parents puissent retrouver leur intimité et afin de ne pas habituer le bébé à une présence constante. 

 

Faire dormir bébé dans la chambre de son ainé

    Faire dormir un bébé dans la même chambre que son ainé peut créer des problèmes. En effet l'enfant est habitué à dormir seul, au calme et la fait de placer bébé va le perturber. L'élement le plus important à prendre en compte ici est le rythme actuel de sommeil de votre bébé. Si ce dernier à  adopté un rythme de sommeil classique et qu'il dort correctement alors la transition devrait bien se passer; surtout si votre enfant à un sommeil lourd. Mais si le rythme su bébé n'est pas encore mit en place il risque de fortement perturber le sommeil de votre enfant qui peut être sensible aux bruits du bébé, à ses pleurs en plus du fait de partager sa chambre. Il est donc recommandé d'attendre que votre bébé fasse des nuits corrects pour essayer de la placer dans la chambre de son ainé; venir régulièrement au milieu de la nuit dans la chambre de l'ainé risquerait d'entrainer des perturbations du sommeil à cause de l'habituation à cette intrusion. Mais cela devra se faire en douceur, en expliquant les raisons à l'ainé et en suivant la transition. Il a déjà été trouvé un ainé endormi dans la salon après l'introduction du bébé dans sa chambre. Parlez à votre enfant, et cela devrait bien se passer. 

Dernière mise à jour : ( 19-04-2009 )
 
< Précédent   Suivant >
 
Top! Top!